Bibliothèque

 

 

 

 

 

 

Horaires d’ouverture : 

 

Mercredi : 17 h à 19 h

Samedi      : 10 h à 12 h

Reférent : 

Jean Paul Bonsergent : 02 43 06 94 38

 

 

En cette période de confinement….Lisons !

Ce mardi matin 17 mars sur l’antenne de France Inter, Daniel Pennac rappelait que des « gens ont été sauvés par la lecture dans des périodes de claustration. » L’écrivain a ainsi évoqué l’otage Jean-Paul Kaufman, « enfermé pendant des mois et des mois, et qui a sauvé son esprit en relisant indéfiniment le deuxième volume de Guerre et Paix, de Tolstoï », ou encore Soljenitsyne, « sauvé du Goulag par la lecture« .

Un moyen d’évasion, une gymnastique de l’esprit, un ami !

Or la lecture est un magnifique moyen de s’évader, « en allant dans un autre territoire, en allant dans l’immense territoire qu’est la littérature », rappelle Daniel Pennac.

“La lecture est à l’esprit ce que l’exercice est au corps”, disait Machiavel. La lecture stimule le cerveau, qui pourrait, pendant cette période, être tenté de devenir paresseux.

La lecture est une amitiénous dit Marcel Proust. « Un bon livre est un bon ami« , confirme Eugène Ionesco. Qui n’a jamais éprouvé ce sentiment de retrouver un compagnon en ouvrant son livre le soir, de retarder le moment  de tourner la dernière page  ? Un auteur, des personnages, autant dire : une kyrielle d’amis.  Lire peut donc être une manière de compenser la frustration amicale, liée à la situation sanitaire.

Un remède contre l’anxiété et le stress

Eloigner le stress est une autre vertu de la lecture. Si vous ne vous précipitez pas sur les livres anxiogènes, comme La Peste, de Camus, dont les ventes se sont envolées depuis le début de l’épidémie du coronavirus, ou d’autres livres inspirés par les virus ou les maladies contagieuses, la lecture ne manquera pas de vous détendre. 

Cette pratique est aussi un excellent moyen d’améliorer son sommeil. En ouvrant un livre avant de s’endormir, on met en place un rituel qui envoie un signal au corps l’informant qu’il est temps de se reposer.

Une arme pour mieux gérer une situation inédite

Lire des romans stimule l’empathie. Un sentiment utile en période de crise. la lecture de fiction stimule les aptitudes sociales et donne des armes pour « mieux gérer les situations inédites » en plaçant le lecteur « dans des contextes sociaux complexes, voire inconnus, qui les installent dans des nouvelles réalités de l’existence. » La lecture permet également d’enrichir ses connaissances et de développer son esprit critique, encore deux vertus qui peuvent servir en période de crise. 

Mais où trouver les livres ?

Depuis plusieurs jours, écrivains, libraires, éditeurs, suggèrent d’acheter les livres via les plateformes de vente en ligne des librairies indépendantes. La vente de livres en version numérique est néanmoins toujours possible sur ces plateformes. Il faut savoir aussi que tous les livres entrés dans le domaine public sont disponibles gratuitement en version numérique. Ils sont téléchargeables sur des plateformes telles que EbooksBibebook, Kindle (Amazon), ou encore la plateforme Gallica de la Bibliothèque nationale de France.

Dernière option : lire ou de relire les livres qui dorment sur les étagères de vos bibliothèques, ceux que vous avez autrefois aimés, ceux que vous n’avez jamais lus, faute de temps, parce qu’ils sont volumineux, parce qu’ils nous impressionnent ou qu’ils nous effraient. Bref, piocher dans les réserves. A Coudray, n’hésitez pas à visiter la boite aux livres, face à la mairie !

Lu pour vous. Amicalement. Jean Paul

 

La bibliothèque est fermée pour un temps indéterminé

Le mercredi 11 mars, les enfants ont apprécié les lectures de contes africains avec Raphaëlle et Sylvie.

Les animations et les rencontres prévues dans la cadre de « Reflets d’Afrique » ont été annulés.

 L’ensemble des rencontres d’auteurs Bull’Gomme scolaires et tout public sur tout le département ainsi que les 13èmes Rencontres BD en Mayenne à Changé sont également annulées.

Par ailleurs, l’ensemble des bibliothèques du territoire sont fermées.

Prenez soin de vous. A bientôt.Jean Paul

 

  Les bébés-lecteurs apprécient les livres

Les-bébés-lecteurs-connaissent-maintenant-la-bibliothèque-et-les-trésors-qu’elle-propose.

Mardi 10 décembre. Accompagnés de leurs assistantes-maternelles, 18 bébés-lecteurs ont participé à une Heure du Conte animé par Mme Sylvie Debarge, bénévole, accompagnée de ses deux assistants préférés Marcel et Antoine. Tout en  utilisant un xylophone et une  boîte à musique, Sylvie a raconté des histoires dont une de sa composition. «  Tous les enfants ont été très intéressés. Visiblement, ils écoutent régulièrement des histoires ». Puis, les bénévoles et les assistantes maternelles ont lu plusieurs albums choisis par les enfants dans les drôles de boîte, empruntés à la BDM. « Les bébés-lecteurs vont et viennent et proposent la lecture spontanément aux adultes avec qui ils découvrent les couleurs et les personnages singuliers des albums ».

 

Les petits de la Maternelle adorent les histoires

Le jeudi 12 décembre 2019, accompagnées de Mme Eloïse Couturier, institutrice et d’Elodie Courtonne, atsem, les enfants de section de la Maternelle (TPS-PS-MS° ont été accueilli par Katia, Jeanine et Jean Paul, bénévoles à la bibliothèque. « Une dizaine d’entre eux nous connaissent car ils sont déjà venus avec leur assistantes maternelles ou fréquentent les lieux avec leur parents » . Après avoir écoutés avec attention  plusieurs histoires de Noël, les petits lecteurs se sont dispersés autour des adultes pour écouter une histoire. « Moi, j’ai pas peur de les cossineles ! » précise Soam, souriant, en montrant du doigt le bel insecte rouge à pois noirs.

 

Les enfants ont fait le plein d’histoires.

Du lundi 18 au 22 novembre 2019, la 5 ème édition de la semaine académique de la maternelle sur le thème « Ensemble pour qu’ils grandissent » a permis de valoriser les actions des enseignants au sujet des apprentissages. Le vendredi 22 novembre, les enfants et leurs parents, trop peu nombreux,  ont été accueillis pour une soirée Contes et Pyjamas par le directeur, Pascal Cornu, Eloïse Couturier et Linda Ménard,  institutrices, Mmes Céline Joufflineau et Raphaëlle Hérissé de la bibliothèque communale, Mme Couturier bénévole de « Lire et faire lire   Au cours de la soirée, les papas et mamans ont suivi leur enfant dans  tous les espaces proposés où, comme à la maison,  ils ont écouté sagement les nombreux contes et belles histoires. Grâce au Raconte-Tapis de la « Grenouille à la grande bouche », l’album  Chut !!, Poule-Douillette, le Vilain Petit Canard, chaque intervenante a su captiver les parents et les enfants dont certains ont montré, l’heure venue,  de réels  signes d’endormissement mais « Chut !  Il ne faut pas réveiller l’ogre qui  dort !

Jean Paul

 

A Fromentières, Les  écoliers sont venus écouter des histoires à la bibliothèque

Le vendredi 6 décembre, accompagnés de Mme Chrystelle Perrault, institutrice, 28 enfants (PS/MS/GS) de l’école , avaient rendez-vous à la bibliothèque . A cette occasion, Marie Houdmond responsable, et les bénévoles  avaient invité Raphaëlle et Jean Paul , bénévoles de la bibliothèque de Coudray pour une Heure du Conte. « La lecture d’albums est un lien agréable entre les enfants, les parents et les adultes »  Si l’adulte apprécie l’histoire qu’il est en train de lire, l’enfant y trouvera aussi de l’intérêt et du plaisir. « C’est important pour le développement du vocabulaire de l’enfant même si l’on raconte la même histoire durant un certain temps ! »  Invitées également, trois assistantes maternelles et leurs 6 bébés-lecteurs ont profité de la lecture.

 

 

 

La bibliothèque a fêté ses 20 ans !

Plusieurs bénévoles, Pascale Retailleau, bibliothécaire de la Médiathèque, et Didier Veillard,(à g)directeur de la musique des Sapeurs Pompiers, ami de la bibliothèque, entourent l’imposant gâteau d’anniversaire prêté par la Bibliothèque Départementale de la Mayenne.

Le 21 septembre 2019, la bibliothèque a fêté ses 20 ans en présence de M Serge  Guilaumé vice-président en charge de l’Action Culturelle  de la Communauté de Communes, Joêl Gadbin, maire de Coudray, Alain Rossignol, ancien maire à l’origine de la création de la bibliothèque, Mme Sylvie Dewulf, directrice de la Bibliothèque Départementale de la Mayenne, des représentants d’équipe de bénévoles de Fromentières, Chatelain, Ménil, Saint-Michel-de-Feins. Avant d’écouter les interventions des personnalités, un montage-photos réalisé par Frédéric  et Jean Paul a rappelé aux participants toute la vie de la bibliothèque, de sa création en 1999  à nos jours.

Le dimanche 22, une spectacle gratuit a été offert aux enfants et adultes aux Coudriers avec le conteur lavallois Thierry Moussay.

 
 

Toutes les générations ont plébiscité les photographies de Paul Veillon

Le vendredi 15 mai, après avoir expliqué ses techniques particulières pour photographier les oiseaux à l’affût, Paul Veillon a répondu à la curiosité des enfants.
Le mardi 30 avril, les enfants de la Maternelle ont profité de leur passage pour admirer les photos.

Depuis un mois, l’exposition de Paul Veillon a suscité un vif intérêt auprès des enfants de la maternelle de Mmes Valérie Héligon et Jouault,  des participants du rallye et deux classes  (CM2 et du CP/CE1) de Mme Christelle Landron et M Olivier Guais.  « Nous découvrons les grèbes huppés et à cou noir. Ces photos nous permettent de mieux les connaitre et les identifier dans leur cadre naturel »  précisent certains visiteurs. L’auteur prend ses photos à l’affût, en tirant parti des lumières matinales et des contre-jours.  «  Pour faire de belles photos, c’est tôt le matin et au coucher du soleil. C’est là que le rendu est meilleur » expliquait-il récemment (voir H.Anjou 5 avril 2019). Le photographe s’est spécialisé dans les photos d’oiseaux aquatiques qu’il prend durant de  longues attentes silencieuses. Le photographe et poète saisit mieux que personne l’envol et le comportement des oiseaux en particulier lors de la parade nuptiale, l’accouplement et le nourrissage des petits.

Le 28 mai, à l’issue du rallye, en attendant les résultats, les participants ont pu regarder l’exposition.

« Les photos de ces oiseaux sont vivantes, réalisées par un photographe respectueux de l’environnement et des animaux dont il  nous offre quelques secondes de leur vie sans jamais les perturber » précise un admirateur. Ces photos sont d’une grande poésie dédicacées  de ses quatrains personnels.  

 

« Ztnarf m’a donné envie d’être illustrateur«  

Dans le cadre du Prix Bull’Gomme 53, le jeudi 28  mars 2019,  les élèves  de Mme Christelle Landron (CM2) avaient bien préparé la venue de Ztnarf, l’illustrateur de la B.D Rikk et Frya, une des dix bandes-dessinées sélectionnées. Durant deux heures, il a répondu  avec gentillesse aux nombreuses questions préparées par les enfants sur son métier d’illustrateur et ses personnages. Suite à cette rencontre avec l’illustrateur, les enfants ont écrit leurs impressions dont voici quelques extraits :  « Et moi qui n’aimais pas le dessin, l’illustrateur m’a donné le goût de dessiner » précise Maxence.

« J’ai bien aimé quand il a répondu à nos questions et le moment où on dessinait, j’ai appris à dessiner des personnages » dit Sylvine.  « Il nous fait découvrir son métier, ses livres, ses planches à dessin. c’était bien. » précise Emma. »j’ai été surprise par la vitesse à dessiner un dinosaure. j’ai adoré cette journée en sa compagnie » écrit Charlotte. »Il était drôle aussi et ses dessins sont magnifiques » ajoute Luca. « ça m’a donné envie d’être illustrateur. je le trouve hyper gentil« confie Kiméo ».

J’ai trouvé bien de rencontrer un illustrateur car ce n’est pas souvent. J’ai trouvé cela passionnant et je suis pressé de lire le tome 2 de Rikk et Frya! »signé Colinda . « Je trouve qu’il a toujours bien répondu et bien expliquer son métier  » détaille Elie.  « j’ai appris que son nom d’illustrateur ZTNARF est son prénom à l’envers !Mon meilleur moment est quand on devait faire un personnage sur le thème du foot. Cela nous a permis de connaitre des choses sur le dessin et sur lui » explique Léa.

« j’ai bien aimé cette « séance » d’illustration. J’espère qu’il y en aura d’autres. c’était très bien quand on a fait le dessin, c’était chouette. j’ai fait l’illustrateur ! . merci beaucoup » ajoute Gaëlle. Enfin, pour conclure, voici les mots de Kaëlla: « J’ai appris beaucoup de choses que je ne savais pas, ça m’a surpris quand il nous a dit qu’il fallait deux ans pour faire une B.D.. Mon moment préféré ,c’est quand il a partagé son travail« . Visiblement, les petits élèves ont apprécié la  visite de Ztnarf qui a su capter leur attention avec humour et simplicité. Les enfants n’oublieront pas sa visite. 

.
C’est quoi,  le désherbage à la bibliothèque ?

Frédéric, Jeanine, Katia et Jean Paul ont désherbé les rayonnages.

 Le désherbage consiste à retirer des rayonnages les documents qui ne sont plus empruntés, qui ne peuvent plus être proposés au public. Au cours de l’année 2018, plusieurs  bandes-dessinées,  albums, documentaires pour les enfants ont été remplacés car  certains d’entre eux  étaient détériorés par l’usage et n’étaient plus présentables. « Certains atlas  sont devenus obsolètes. Des ouvrages documentaires juridiques et professionnels n’y ont plus leur place. Il faut les remplacer ou non par une édition plus récente » .Lundi, plusieurs bénévoles ont procédé au désherbage du fonds d’ouvrages.

 

 

Une bibliothèque de rue….?

« Ces initiatives se multiplient partout en France et rendent la lecture plus accessible notamment à des personnes qui n’oseraient pas franchir la porte de la bibliothèque municipale« .. Elles donnent aux livres une seconde vie et à terme créent des liens entre lecteurs aux abords de la boîte à livres. Ce sont les lecteurs qui la feront vivre.

Quel est le fonctionnement de cette boîte à livres apparue sur la place des Coudriers ?

C’est tout simple !  ouvrez-là ! Choisissez, prenez, lisez, emportez et déposez des livres quand vous voulez. Un mode d’emploi est affiché sur la porte de la boîte qui est accessible sans abonnement ni inscription, 24h/24…et 7j/7 !. L’accès  est gratuit et sans intermédiaire.

Vous ne craignez pas le vandalisme ?

Non, ce système de gratuité et d’échange est fondé sur le civisme et le partage et nous demandons aux lecteurs d’en prendre soin. Nous veillons à ne pas héberger des livres « indésirables ». Nous passerons quotidiennement pour faire du rangement et du ménage si besoin…

La boîte a été posée grâce à l’aide efficace de M Jean-Paul Milet et de Rémi Chevreul. Depuis son apparition, de nombreux livres ont été déposé et échangé.

Qui dépose et qui emprunte des livres ?

Tout le monde, des jeunes, des plus anciens, des passionnés de lecture, des enfants (ils adorent !), c’est un éventail très large qui représente la population.

23 juin 2018, Après quelques semaines d’existence, quelques bénévoles s’étaient réunis autour du  maire (à gauche). Photo T.Guesdon. Ouest-France

Quels genre de livres sont déposés ?

De la littérature jeunesse, du polar, des classiques, des romans, des biographies.

N’hésitez pas à ouvrir la boîte à livres ! Vous aurez peut-être l’heureuse surprise de trouver un titre que vous recherchiez, un auteur que vous avez appréciez. Mais n’oubliez pas d’en déposer à votre tour !

Jean Paul

 

 

                                               

                 

 
 

 

 
 
 
 
 
 
 
 

.

Share Button