Bibliothèque

DSC00387

 

 

 

 

Horaires d’ouverture : 

 

Mercredi : 17 h à 19 h

Samedi      : 10 h à 12 h

Reférent : 

Jean Paul Bonsergent : 02 43 06 94 38

    bibliotheque.coudray@yahoo.fr

Toutes les générations ont plébiscité les photographies de Paul Veillon
Le vendredi 15 mai, après avoir expliqué ses techniques particulières pour photographier les oiseaux à l’affût, Paul Veillon a répondu à la curiosité des enfants.
Le mardi 30 avril, les enfants de la Maternelle ont profité de leur passage pour admirer les photos.

Depuis un mois, l’exposition de Paul Veillon a suscité un vif intérêt auprès des enfants de la maternelle de Mmes Valérie Héligon et Jouault,  des participants du rallye et deux classes  (CM2 et du CP/CE1) de Mme Christelle Landron et M Olivier Guais.  « Nous découvrons les grèbes huppés et à cou noir. Ces photos nous permettent de mieux les connaitre et les identifier dans leur cadre naturel »  précisent certains visiteurs. L’auteur prend ses photos à l’affût, en tirant parti des lumières matinales et des contre-jours.  «  Pour faire de belles photos, c’est tôt le matin et au coucher du soleil. C’est là que le rendu est meilleur » expliquait-il récemment (voir H.Anjou 5 avril 2019). Le photographe s’est spécialisé dans les photos d’oiseaux aquatiques qu’il prend durant de  longues attentes silencieuses. Le photographe et poète saisit mieux que personne l’envol et le comportement des oiseaux en particulier lors de la parade nuptiale, l’accouplement et le nourrissage des petits.

Le 28 mai, à l’issue du rallye, en attendant les résultats, les participants ont pu regarder l’exposition.

« Les photos de ces oiseaux sont vivantes, réalisées par un photographe respectueux de l’environnement et des animaux dont il  nous offre quelques secondes de leur vie sans jamais les perturber » précise un admirateur. Ces photos sont d’une grande poésie dédicacées  de ses quatrains personnels.  

 
« Ztnarf m’a donné envie d’être illustrateur«  

Dans le cadre du Prix Bull’Gomme 53, le jeudi 28  mars 2019,  les élèves  de Mme Christelle Landron (CM2) avaient bien préparé la venue de Ztnarf, l’illustrateur de la B.D Rikk et Frya, une des dix bandes-dessinées sélectionnées. Durant deux heures, il a répondu  avec gentillesse aux nombreuses questions préparées par les enfants sur son métier d’illustrateur et ses personnages. Suite à cette rencontre avec l’illustrateur, les enfants ont écrit leurs impressions dont voici quelques extraits :  « Et moi qui n’aimais pas le dessin, l’illustrateur m’a donné le goût de dessiner » précise Maxence.

« J’ai bien aimé quand il a répondu à nos questions et le moment où on dessinait, j’ai appris à dessiner des personnages » dit Sylvine.  « Il nous fait découvrir son métier, ses livres, ses planches à dessin. c’était bien. » précise Emma. »j’ai été surprise par la vitesse à dessiner un dinosaure. j’ai adoré cette journée en sa compagnie » écrit Charlotte. »Il était drôle aussi et ses dessins sont magnifiques » ajoute Luca. « ça m’a donné envie d’être illustrateur. je le trouve hyper gentil« confie Kiméo ».

J’ai trouvé bien de rencontrer un illustrateur car ce n’est pas souvent. J’ai trouvé cela passionnant et je suis pressé de lire le tome 2 de Rikk et Frya! »signé Colinda . « Je trouve qu’il a toujours bien répondu et bien expliquer son métier  » détaille Elie.  « j’ai appris que son nom d’illustrateur ZTNARF est son prénom à l’envers !Mon meilleur moment est quand on devait faire un personnage sur le thème du foot. Cela nous a permis de connaitre des choses sur le dessin et sur lui » explique Léa.

« j’ai bien aimé cette « séance » d’illustration. J’espère qu’il y en aura d’autres. c’était très bien quand on a fait le dessin, c’était chouette. j’ai fait l’illustrateur ! . merci beaucoup » ajoute Gaëlle. Enfin, pour conclure, voici les mots de Kaëlla: « J’ai appris beaucoup de choses que je ne savais pas, ça m’a surpris quand il nous a dit qu’il fallait deux ans pour faire une B.D.. Mon moment préféré ,c’est quand il a partagé son travail« . Visiblement, les petits élèves ont apprécié la  visite de Ztnarf qui a su capter leur attention avec humour et simplicité. Les enfants n’oublieront pas sa visite. 

.
C’est quoi,  le désherbage à la bibliothèque ?
Frédéric, Jeanine, Katia et Jean Paul ont désherbé les rayonnages.

 Le désherbage consiste à retirer des rayonnages les documents qui ne sont plus empruntés, qui ne peuvent plus être proposés au public. Au cours de l’année 2018, plusieurs  bandes-dessinées,  albums, documentaires pour les enfants ont été remplacés car  certains d’entre eux  étaient détériorés par l’usage et n’étaient plus présentables. « Certains atlas  sont devenus obsolètes. Des ouvrages documentaires juridiques et professionnels n’y ont plus leur place. Il faut les remplacer ou non par une édition plus récente » .Lundi, plusieurs bénévoles ont procédé au désherbage du fonds d’ouvrages.

 

 

« Dans ma maison aussi, il y a un chinge ! » affirme Alice

 Le lundi  10 décembre, la petite section était invitée  à la bibliothèque  pour se familiariser avec les lieux et connaitre  Jeanine, Raphaëlle et Jean Paul, les bénévoles. Avec un drôle de tapis, Raphaëlle nous a raconté  l’histoire « Ze vais te manzer ». Ensuite, les enfants ont découvert des livres  rigolos et musicaux . Puis, chacun leur tour, ils ont tendu leur livre choisi pour écouter l’histoire. « Certains enfants ont une belle imagination !!  Les engins de chantiers, le bulldozer et le tractopelle n’ont plus de secrets pour certains d’entre eux » constate Jean Paul.

 

La bibliothèque, c’est tout bon pour les bébés !

Noa, sept mois, était le plus petit lecteur de la bibliothèque.

Vendredi matin,  quatre assistantes maternelles et les 11 enfants dont elles ont la garde ont répondu à notre invitation. , Raphaëlle Hérissé a lu une histoire « Ze vais te manzer »avec le raconte-tapis puis, Jeanine, Katia et Jean Paul et les assistantes maternelles ont ouvert les albums amusants, musicaux et colorés, empruntés à la Bibliothèque Départementale  de la Mayenne. « Les enfants choisissent  souvent les livres qu’ils ont envie de se faire lire et le manifestent du doigt, du geste, leur préférence pour tel ou tel album » explique Jean-Paul Les autres enfants tendent l’oreille pour en  profiter, tout en attendant leur tour, un livre dans les mains. Cette rencontre  permet aux assistantes maternelles de découvrir un autre choix de titres adaptés, et aux enfants de se familiariser avec la bibliothèque et les bénévoles.

 

Ces papillons qui volent autour de la bibliothèque !

« Ce billet doux plié en deux cherche une adresse de fleur « Jules Renard

Ce Piéride de la Rave est venu plusieurs fois voleter parmi les fleurs de lavande…
Le Myrtil également aime venir aux abords de la bibliothèque…

 

L’Amaryllis vient aussi virevolter  devant la bibliothèque…Son ocelle noir est pupillé de deux points blancs

« Vole, vole, papillon! Au -dessus de ma chambrette,
  vole, vole, papillon ! Au-dessus de maison « ? comptine

« Même pour le simple envol d’un papillon, tout le ciel est nécessaire. « Paul Claudel

le Macaon, l’un des plus grands papillons européens

« Le papillon, blanche étincelle qu’en ses détours et ses débats

  Poursuit un papillon fidèle, l’un volant haut et l’autre bas » Théophile Gautier

 

 
Cette Belle-Dame est bien belle posée sur la fleur de lavande.

 

 

 

Une bibliothèque de rue….à Coudray ?

« Ces initiatives se multiplient partout en France et rendent la lecture plus accessible notamment à des personnes qui n’oseraient pas franchir la porte de la bibliothèque municipale« .. Elles donnent aux livres une seconde vie et à terme créent des liens entre lecteurs aux abords de la boîte à livres. Ce sont les lecteurs qui la feront vivre.

Quel est le fonctionnement de cette boîte à livres apparue sur la place des Coudriers ?

C’est tout simple !  ouvrez-là ! Choisissez, prenez, lisez, emportez et déposez des livres quand vous voulez. Un mode d’emploi est affiché sur la porte de la boîte qui est accessible sans abonnement ni inscription, 24h/24…et 7j/7 !. L’accès  est gratuit et sans intermédiaire.

Vous ne craignez pas le vandalisme ?

Non, ce système de gratuité et d’échange est fondé sur le civisme et le partage et nous demandons aux lecteurs d’en prendre soin. Nous veillons à ne pas héberger des livres « indésirables ». Nous passerons quotidiennement pour faire du rangement et du ménage si besoin…

La boîte a été posée grâce à l’aide efficace de M Jean-Paul Milet et de Rémi Chevreul. Depuis son apparition, de nombreux livres ont été déposé et échangé.

Qui dépose et qui emprunte des livres ?

Tout le monde, des jeunes, des anciens, des passionnés de lecture, des enfants (ils adorent !), c’est un éventail très large qui représente la population.

23 juin 2018, Après quelques semaines d’existence, quelques bénévoles s’étaient réunis autour du  maire (à gauch). Photo T.Guesdon. Ouest-France

Quels genre de livres sont déposés ?

De la littérature jeunesse, du polar, des classiques, des romans, des biographies.

N’hésitez pas à ouvrir la boîte à livres ! Vous aurez peut-être l’heureuse surprise de trouver un livre que vous aviez aimé, un auteur que vous avez appréciez. Mais n’oubliez pas d’en déposer à votre tour !

Jean Paul

 

 

                                               

                  L’an prochain, la bibliothèque fêtera ses 20 ans d’existence !

C’est même une belle histoire ! En 1995, la création d’une bibliothèque figure parmi les projets d’Alain Rossignol, maire de Coudray.  A cette époque, 1100 livres sont à la disposition des enfants dans les locaux de l’école. Un point lecture existe et propose des ouvrages pour les adultes, géré par Mme Jeanne Lainé, au Mille-Club.

En 1999, M. Alain Rossignol et l’équipe municipale ont eu  la volonté d’offrir un lieu de lecture ouvert au plus grand nombre.  L’ancienne école publique était évidemment le lieu idéal. «  Une ancienne école, lieu de l’apprentissage de la lecture, va devenir une bibliothèque. C’est une  belle métamorphose qui s’inscrit dans la continuité des objectifs d’une école ».

Juin 1999. L’équipe des bénévoles, en compagnie du maire, Alain Rossignol et de M Bruno Rouillard, bibliothécaire intercommunale (debout en arrière plan).

Au cours des trois mois d’été 1999, 12 bénévoles-volontaires se réunissent une fois par semaine, autour de  Bruno Rouillard (assistant-bibliothécaire de Château-Gontier) pour préparer l’ouverture prévue le 15 septembre. La grande motivation affichée par les bénévoles est la garantie du succès de ce lieu de culture attendu par la population.

 
 
En 2006, Jean Arthuis, président du Conseil Général, Roger Guédon, conseiller général du canton, le sous-préfet et l’inspecteur de l’Académie, ont inauguré les locaux périscolaires et l’extension de la bibliothèque

 Début juillet 2013,  suite à l’invitation de l’équipe des bénévoles, le maire et le conseil municipal ont  rencontré l’équipe des 9 volontaires,(nom donné aux bénévoles).  Si, à l’évidence, une volonté municipale fut à l’origine de sa création, la bibliothèque ne pourrait pas vivre, ni fonctionner sans l’action bénévole de quelques personnes passionnées de lecture et des lecteurs eux-mêmes.

Jean Paul BONSERGENT
 
 
 
 
 
 
 
 
 

.

Share Button